Le terme de “fada” vient du provençal et signifie “touché par les fées“. “Fadà” a la même éthologie que le mot “fàda”, le latin “fata” et en occitan “fado” qui signifie “fée”, “déesse de la destinée“.

le-mat-tarot-de-marseilleA l’origine, il désignait un simple d’esprit, celui qui regarde le monde avec les yeux d’un enfant, l’innocent. Mais on appelait aussi fada, l’idiot du village, le fou…
Le ravi de la crèche est aussi un fada tout comme le Mat du Tarot de Marseille. Il représente alors celui qui s’extasie sur le monde en le parcourant de long en large et le regarde avec béatitude.

Les fées ayant cessé d’enchanter l’existence de bon nombre d’entre nous, le sens du nom et de l’adjectif a glissé vers une acceptation plus négative : “niais, “fou”, “cinglé”

Le mot “fat” (“sot”, “simplet”) de l’ancien occitan est entré dans la langue française au 13eme siècle grâce à Rabelais après qu’il est étudié à Montpellier. On le retrouve également dans le slang (argot américain-anglais)

Comme exclamatif, le terme exprime l’étonnement au sens fort.

Le féminin de fada est “fadade” et son atténuation affectueuse est “fadoli“.

Etre “fada de” signifie “fan de” : “Nous, on est fada de l’OM!”

Formé sur le nom l’expression “parler le fada” est synonyme de “parler marseillais” (cf. Le Dico Marseillais. Ed J. Laffitte – 1998)

A Marseille, le mot fada a été repris de nombreuses fois par des artistes.

massilia_commandofadaLe groupe Marseillais Massilia Sound System à sortie un album qui s’appelle “commando fada” et pour eux ces commandos sont là pour “mettre le ouaille partout !”, ce qui signifie semer la zizanie.

Egalement “Fou mais pas fadas” est le titre d’un album du groupe Quartier Nord.fousmaispasfadas

C’est en 1995, qu’Amba, donna renaissance au Fada en incarnant ce personnage dans de nombreux événements et  spectacle, et depuis ce jour, porte ce nom et sa signature pour toutes ses créations artistiques.

A cette période, le “Fada-zine“, un petit fanzine culturo-humoristique, a été édité pendant quelques mois à des dizaines de milliers d’exemplaires par l’association United Family Of Marseille.

operafadalogLe spectacle “Opéra Fada” fut donné pour une représentation unique pour l’anniversaire de Marseille en 1999.

mur-du-fadaA Bandol, le bien connu Raimu a fait construire le “mur du fada

L’immeuble que l’architecte le Corbusier a construit entre 1947 et 1952, la cité radieuse porte également le surnom de “La maison du fada“.
Et de nos jours son toit accueil le MAMO (MArseille MOdulor) , un centre d’art imaginé par Ora-ïto et soutenu par la “fondation le Corbusier“.

En 2005, la société Midi et Demi lance une boisson du nom de “Fada Cola“, c’est un altercola marseillais, la même société avait déjà créé la bière “la Cagole“.

fadacola

Et enfin, depuis 2013, il existe un fameux savon de Marseille labellisé “LEFADA”

logo-savon-lefada